"Oeuvre par oeuvre" par V.Masurier 2/2

September 18, 2017

#FLASHBACK2014

 

À propos de :

L'incapable / Dans mes filets

 

Donner des valeurs de résolution à ce qui se révèle par la suite inefficace et qui, le temps passant, devient inutile : c’est ce que la tradition fait peut-être le mieux. Sa présence est lourde et imposante mais son origine est perdue dans le temps et son sens est galvaudé par de trop rares profiteurs. Ce contenant incapable de contenir a la forme inhumaine d’un humain qui vivrait pour manger. Bloqué dans l’insatiable, condamné à tuer l’espace en y grandissant, l’objectif du contenant est vain. 

Le grillage utilisé ici est le même qui jalonne et divise l’ensemble de nos territoires. Il délimite un pré, un champ, un jardin, n’importe quelle zone à l’accès réglementé ou interdit. Il est le garant de la propriété privée, ce droit artificiel qui dénature. Finalement l’œuvre contient, si on se place du point de vue de la propriété. Ce qui n’est pas moi peut devenir à moi si je pose mes frontières. Ici, le problème de l’incapacité du contenant à contenir ne se pose pas en termes d’absence de contenu : le grillage contient bien une propriété. Ce qui est représenté au sein de l’œuvre, c’est le sens de la propriété. Et au sein de l’œuvre, il n’y a rien.

 

 

V.Masurier

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Retour en images sur le vernissage ÉCHEC ET BAM! 28.06.2019

July 5, 2019

1/5
Please reload

Posts Récents

September 5, 2019

May 15, 2019

October 22, 2018

January 30, 2018

Please reload

Archives